back home updated : 30/04/15 12:35

La Gazette des infos rapides de Belgique et d'ailleurs

La Gazette... Hot news from Belgium and the world

Si vous désirez nous communiquer des informations (si possible avec une petite photo), nous nous ferons un plaisir de les publier
If you wish to forward us information (if possible with a pic), please do so     (endurance.belgium@gmail.com) and we will publish it.

 

 

 

Windsor (GB): 13 sur 48... Où va l'endurance?

Et oui, c'est bien le nombre de chevaux classés sur cette 120 km à Windsor le 16mai. Avec des chevaux lancés à plus de 20 km/h (mais aussi 22 km/h) sur la première boucle et qui s'écroulent (métabolisme) après seulement deux boucles. Des chevaux qui n'avaient jamais courru à des vitesses pareilles sur cette distance. Est-ce le prestige de l'endroit qui a poussé les cavaliers britaniques à aller au-delà? Très comique aussi de constater l'ex-aequo des trois premiers, cavaliers bahrainis dont deux Sheikhs, alors que le règlement FEI n'autorise pas les ex aequo.

Quelle belle image donne encore une fois l'endurance aux autres disciplines équestres. Pfff...

 

 

Des chevaux belges en Roumanie

Photos du Haras de Radauti, Moldavie      Photos de l'épreuve de Bacau, Moldavie.

C'est dons après la visite de divers élevages en Belgique durant l'automne 2013 que le choix s'est porté sur les trois chevaux que nous avons vu au pré chez Corinne et Jean-Luc Marchal. Bizarrement, les trois nous ont plu d'emblée alors que de çi de là nous avions aimé l'un ou l'autre produit des divers élevages visités. Une proposition fut faite immédiatement aux propriétaires, étonnés  et presque choqués qu'on veuille les trois ou rien. Affaire conclue rapidement et le mois suivant les chevaux partaient pour la Roumanie.

1)Samir de Rendpeine (Ranin, de Shana de Rendpeine par Gerik).

2)Samia de Rendpeine (Gerik de Rendpeine, de Zainad bint Fezira par Nabob).

3)Ania de Rendpeine (Tauqui el Masan, de Anouk de Rendpeine par Mamlouk). Donc tous les trois du très bon dans les origines belges endurance.

Samir, le plus agé est qualifié CEI* avec un parcours sans faute. Ania est qualifiée 60km et la petite jeune Samia, coqueluche de Razvan entamera cette année ses qualifs sur 60km.

 

L'endurance en Roumanie est encore récente et est passée par les mêmes travers que les jeunes nations, c.a.d. avec de petites courses à vitesse libre. Après une conférence donnée à Radauti en automne 2011 par Léonard Liesens, les choses se sont mises à changer doucement. Le format de la 80km est maintenant calqué sur celui de la Belgique et les courses qualificatives inférieures sont maintenant limitées en vitesse. Et on voit l'évolution après trois ans.

 

La Roumanie se relève doucement de l'éviction de son dictateur communiste. Les villes, nous n'avons pas vu. Mais la campagne de Moldavie oui. Les villageois y vivent encore principalement de leur lopin de terre reçu après la redistribution des terres. Là on cultive encore à l'ancienne (petits tracteurs ou même pas), chevaux de bât, meules de foin, maïs sêchant dans les granges). Les maisons de villages rassemblées essentiellement le long de la route principale sont jolies avec des portails et des clôtures ouvragées, toutes différentes. Les toits et les encorbellements des corniches et descentes d'eau de pluie sont des oeuvres d'art. Et si nous avions eu plus de temps nous aurions publié un catalogue de photos des puits... Ah, leurs puits devant chaque maison, en bois, en zinc, sculptés, fleuris... Magnifique... Un retour vers le passé.

 

Dans le nord est, le Haras de Radauti qui était du temps de l'empire austro-hongrois le haras de remonte de la cavalerie. Avec le plus célêbre, celui de Babolna. Elevage de Shagyas bien sûr.

Nous ne commenterons pas trop les méthodes d'élevage du Haras de Radauti que nous ne cautionnons pas. Pourtant les sujets jeunes (des poulains au sevrage jusqu'aux pouliches et poulains de un an) nous avaient bien plus lors de notre visite en 2011. Voir quelques photos sous le titre de cet article.

 

Communiqué FRBSE.

 

Alea jacta est.

Emile Docquier et Kristel Van den Abeel doivent se mordre les doigts d’avoir voulu prendre part à cette maudite course de Schilde en Flandre. L’incident Anzac Mehmood avait été rapporté dans les colonnes de ‘www.endurance-belgium.com’ pour être ensuite commenté – et parfois aussi déformé – par divers medias hollandais. Les réseaux sociaux en néerlandais ont aussi très largement débattu du sujet avec comme toujours des avis très opposés, certains autorisés et d’autres moins.

 

La Fédération Néerlandaise a fini par démettre Emile Docquier de ses fonctions de bond coach (chef d’équipe) de son équipe d’endurance. Le communiqué (communiqué KNHS) ne précise pas la raison de l’éviction (différences de vues, sic…) mais on peut facilement s’en douter. Quelques jours plus tard, la Fédération Hollandaise publiait les résultats de son enquête, résultats peu probants mais nous n’avons pas pris la peine d’analyser en profondeur le texte en néerlandais.

Voir le lien ci-après : Rapport.

 

Ci-après cependant, un résumé en anglais (traduction Sara Bernard) de ce rapport de la KNHS :

On the 24th of March 2015 the KNHS (Dutch Equestrian Sport Federation) asked the public prosecutor of the KNHS disciplinary board (mr. Angela Coppelmans) and the KNHS head of enforcement (de heer A J van Koerten) to undertake an independent investigation in relation to reports the KNHS has received regarding alleged wrong doings at the top level of endurance sport in The Netherlands. The allegations came from ranks within the endurance world.According to the contents of the reports the KNHS received the wrong doings were (this is a translation from the investigation report conducted by the public prosecutor):• Changing or manipulation of horse identity: in the sense that double national and/or FEI horse passports were given out, leading to incorrect processing of horse performance results on the FEI database.• The administration of FEI prohibited substances or medications to horses that are trained or competed with by members of the Dutch Endurance team riders. • Violation of (other) rules relating to horse welfare (overtraining, overuse, not paying sufficient attention to rest periods, etc.) or insufficient attention to these issues within the administrative ranks of the KNHS and the Dutch Endurance team members. • That the KNHS and the Dutch Endurance team riders have not sufficiently distanced themselves from training practices of (some) stables in the UAE and also from offers from horse owners with links to the UAE. Further the public prosecutors report states that:Due to the possible resulting potentially negative publicity, especially in the (social) media, concerning endurance in general but also to the team riders it was asked that the investigation was started and conducted as soon as possible.Due to the nature of the investigation and the need to speak to people involved it was clear that its contents could contain confidential information. It was also clear that due to busy agendas or where the people concerned live and work, it would not be possible to speak to all involved within one or two weeks. Therefore approximately a month was planned for the interviews and this report.The investigation was set up in order to provide a confidential report to the board of directors of the KNHS. To establish whether there exist wrong doings within the endurance discipline (especially at the top level) within the KNHS and/or if risks to the KNHS exist. The investigation was formulated to include research questions directly relating to the content and matters of the above-mentioned reports received by the KNHS. The public prosecutor conducted an extensive investigation and conducted confidential interviews with a diverse number of people, including the source of the reports containing the above accusations. The interviews remain confidential. All the interviews were put into a report by the public prosecutor and this was shown to the concerned people who were in agreement. The investigation was completed on the 29th of April. Recent happenings at a competition (Schild) in Belgium have not been taken into account in this investigation. The source of the reports was asked (27th March) to keep the information contained in these his/her reports confidential whilst the investigation of the public prosecutor was ongoing. This was in order to prevent damage to the image of people, endurance and equestrian sport in The Netherlands. The source of the reports initially considered that strict confidentiality of the KNHS was also important to him/her, and that mutual confidentiality was in the interest of the investigation. The source kept to this standpoint up until the 4th April 2015 after which the source of the reports changed course. Since the 9th of April the questions raised above have been widely spread in the media. The results of the investigation show that the accusations of the wrongdoings (changing & manipulation of horse identities and passports; administration of prohibited substances or medications; violation or insufficient attention to horse welfare) contained in the reports received by the KNHS are ungrounded and not proven. The report concludes that it is difficult to establish whether or not the ranks of the KNHS administration, in the eyes of the public and the media, distances itself enough from training practices in stables and/or national competitions in the UAE and possible offers of horses from owner with links to the UAE. The reason given is because it is especially difficult to establish these aspects as they contain a subjective element. It is however possible to establish that the KNHS does actively remain loyal to the implementation of the FEI-ban. In this context the application for changes in passports from horses with a UAE passport or from owners directly linked to the UAE are investigated immediately.

 

 

Mont Le Soie 2015

 

Championnat de Belgique Séniors : 1. Peter Bastyns  2. Isabeau Anciaux   3. Laure Houassin

 

 

 

Dominique Evrard à Corlay

En Bretagne, le week-end du 25 avril, Dominique Evrard, seule cavalière à prendre le départ de la 160km termine méritoirement son épreuve et gagne donc cette CEI***. Bravo pour la performance et le courage même si elle avait pu prendre le départ avec la 120km.

 

 

 

 

 

 

Mont Le Soie CEI***/**/*

Toutes les informations utiles sur les épreuves internationales de Mont Le Soie :

Mont Le Soie - informations

Mont Le Soie - le parcours

 

 

Dans la tourmente à Fontainebleau

Mais que s'est-il passé avec les belges, pourtant habitués au froid lors des épreuves de Fontainebleau? Heureusement, Laura Houassin se classe 19me à plus de 19km/h sur la CEI** du samedi. Dans cette même course, les autres sont éliminés pour diverses raisons ou ont jeté l'éponge: Louna Schuiten, Pierre Arnould, Marten Stijlaart, Steve Peignat. Elisa Arnould a terminé, mais loin. Mais la plus grosse déception vient de nos jeunes cavaliers qui étaient dans la tête jusqu'à la troisième boucle et qui ont tous étés sortis. OK Olivia ANtoine a fait une belle course en gagnant, mais malheureusement sa jument ne trouve pas grâce au contrôle final et est éliminée. Les autres, Laura Lenges, Rose Van Cauter, Romane Yernaux ne ramèneront pas non plus la rosette. Zut alors...

 

Le jour précédent, sur la 160km, satisfaction pour Vanessa Hoebeke, 17me à 16.3km/h. La course a vu beaucoup de grands noms éliminés (résultats sur ATRM) et une révélation avec le cheval de Raphael Muller qui a mené la course devant de bout en bout. L'équipe de France se dessine déjà...

 


Intouchables?

 

Pippa Cuckson nous livre sur "Horse Canada" un article exceptionnel et bien documenté sur l'affaire DubaiGate. Voici le lien vers l'article en anglais : article-en-anglais, et ci-dessous la traduction en français.

 

Dans le même registre mais avec une autre approche, François Kerboul analyse les options possibles et évalue les conséquences. Il épingle aussi la lourde responsabilité de celui qui était responsable de l'endurance à la FEI pendant tout ce temps. Et dire qu'à Lausanne, beaucoup croyaient que le ESPG et les belles promesses allaient remettre tout en route. Article ceermp.org

 

Et à l'écriture de ces lignes, c'est un communiqué de l'AERA, l'association d'endurance australienne, qui tombe, pour supporter pleinement la FEI dans son action et demander la réallocation du championnat du monde 2016 : Communiqué AERA

 

Pas si Intouchable.

Pendant très longtemps le FBI n’a pas réussi à coincer Al Capone pour racket ; c’est l’équipe de choc que l’on surnommait ‘The Untouchables’ qui a trouvé un moyen détourné pour l’envoyer sous les verrous : l’évasion fiscale.

Pendant des années, la FEI n’a pas réussi à vraiment épingler les UAE pour tous les abus et tricheries diverses, et ceci pour différentes raisons comme des témoins réticents, des officiels corrompus et volontairement aveugles ou la limite fixée à 30 minutes pour introduire une réclamation.

Maintenant, on ne peut plus dire que l’EEF est intouchable.


L’enquête sur ces fausses courses où la fédération des Emirats est prise ‘la main dans le sac’ et dans ce cas le règlement général (art 169.6.4) est clair en prévoyant une radiation à vie. En l’occurrence il y a des preuves écrites que les auteurs de la fraude auront bien difficile d’écarter. Mettre cela sur le dos d’un homme de paille comme la fédération des Emirats l’a déjà fait, ce coup-ci cela ne marchera pas.

 

Je fais des parallèles entre cette endurance du désert et le crime organisé à Chicago dans les années vingt. C’est le cas si vous vous mettez à la place d’un cheval ou d’un cavalier honnête et que vous réalisez que vous avez été abusé tout du long.

 

Pour ceux qui n’ont pas suivi toute la saga, il y a deux semaines, le ECIU (Equine Community Integrity Unit) a été chargée par la FEI d’enquêter sur les allégations de fausses courses.

Tout ce travail d’enquête, minutieux et fastidieux, fut mené par quelques volontaires après qu’une course fantôme m’ait été dévoilée, course CEI du 21 janvier dernier. Nous avons ensuite découvert 13 courses inventées de toutes pièces, cachées dans d’autres course bien réelles celles-là. Ces courses fantômes concernent pas moins de 500 cavaliers/chevaux. Le jour suivant notre publication, la FEI suspendait la fédération des Uae pour une période indéterminée.

 

Donc cette course CEI** du 21 janvier n’a pas eu lieu. D’autres courses type CEI ont aussi été inventées, en répliquant les chiffres d’autres épreuves réelles ; comment pouvait-on imaginer une chose pareille.

 

On a retrouvé deux types de « fantômes ». Pour le premier type, il s’agit d’une série de qualifications sur 80kms où sont repris des chevaux sans aucune qualification CEI* montés par des jockeys/grooms des diverses écuries. Ces chevaux faussement qualifiés étaient ensuite engagés sur des CEI** de 120km, pour certains et encore une fois fantômes, et pour d’autres bien réelles. Cette fois, le plus souvent, les chevaux étaient montés par des cavaliers plus cotés. Imaginez un cheval qui n’a jamais fait de qualifications sur 80km et qui se retrouve parachuté sur une 120km sans autre forme de procès. Grave. Et si en plus ce cheval a besoin d’une fausse qualification parce qu’il est constamment boiteux ou en détresse métabolique, l’empêchant de terminer la moindre course réelle. Ce fut tellement déprimant de suivre la trace de ces pauvres chevaux envoyés au casse-pipe et que l’on ne retrouve jamais plus sur les listes d’engagement.

 

L’un de mes limiers écrit : « les histoires de ces chevaux nous en disent un peu plus. Je voudrais reprendre ce pauvre cheval à la maison et lui donner l’amour qu’il mérite : à première vue Shanfara (de Nad Al Sheba) est l’un de ces tocards avec seulement 3 classements sur 14 départs. En y regardant de plus près, deux de ses classements sont des fausses courses. »

« Ils ont inventé une réussite sur 80km de sorte qu’il puisse concourir sur 120km. Ensuite ils ont encore inventé une 120km pour qu’il puisse être engagé sur 160km à la President Cup. A chaque fois, tout son être criait que ce sport n’était pas pour lui, éliminé à chaque fois pour boiterie ou métabolisme ».

 

« Mais qu’est-ce qui faisait que ce cheval était si spécial pour le garder (avec moult injections partout dans ses pauvres jambes, sans compter probablement les stéroïdes et autres saletés) apparemment droit au trotting initial et même le faire monter par Sheikh Hamdam ? » NDLR : « Et imaginons tout ce qu’a dû subir ce cheval à l’entraînement : injections, coups de cravaches, produits dopants) ».

 

On peut imaginer que les grooms d’écuries dont les noms ont été utilisés dans les fausses courses n’avaient pas la moindre idée des agissements de la fédération. Il sera intéressant de voir comment la FEI va gérer les autres cavaliers, les plus réputés, qui ont ‘monté’ sur ces courses fantômes et ainsi triché en qualifiant leurs chevaux. La FEI permet aux cavaliers d’endurance de monter des chevaux qu’ils ne connaissent pas. Mais comme le cavalier est in fine la personne responsable, il est coupable. On attend donc une action disciplinaire de masse pour cette fraude et ces maltraitances.

 

L’autre volet concerne les courses de plus longue distance (120km). 22 chevaux de la President Cup 2014 apparaissent dans ces courses fantômes, y compris le gagnant. 17 de ces chevaux n’auraient pas pu prendre le départ car ils n’étaient pas qualifiés, et parmi eux 5 sont classés dans le top 15.

 

Et même si dans le cas improbable où ces résultats s’avéraient authentiques, il reste un gros point d’interrogation sur le laisser-faire de la FEI, de l’approbation donnée par ses dirigeants de ces fausses courses. Ces 13 courses fantômes ont été ajoutées à la va-vite au calendrier, avec en plus pour 3 d’entre-elles des chevaux provenant d’une seule écurie. Un avant programme fut même modifié la veille de la course. Est-ce que la FEI autoriserait la fédération canadiennes, la fédération anglaise ou la fédération allemande à trafiquer vite-fat-bien-fait un avant programme d’un CIC3* ouvert seulement à leur équipe nationale ? Cela ne viendrait même pas à l’idée de quelqu’un dans l’une de ces fédérations de le demander !

 

Vous devez vous pâmer d’admiration devant Ian Williams. Il a bien choisi son moment pour se retirer de la FEI. Après avoir durant toutes ces années signé  sans le savoir (ndlr… hum) des œuvres de fiction. Il est maintenant consultant du Sheikh Mansour d’Abu Dhabi. Celui-ci avait dans le passé montré plus de conviction que son homologue à Dubaï à nettoyer l’endurance. On va espérer que Williams aura comme première recommandation de virer tout le personnel de la fédération et de recruter du nouveau monde, sans cadavres dans leurs placards, même si ce sera difficile de les trouver. On peut aussi espérer que le ECIU puisse interviewer la vieille garde avant qu’elle ne démissionne et qu’elle ne soit bâillonnée à vie comme ce fut le cas à chaque fois.

 

Jusqu’il y a peu, ce sont à chaque fois les mêmes officiels qui émergeaient de ces course fantômes, tenant à chaque fois les postes clé, ceux en relation avec la communication des résultats à la FEI. La nouvelle règle FEI sur les conflits d’intérêt a empêché cette clique d’officier sur les courses aux UAE. Est-ce pour cette raison que les UAE avaient demandé à l’Assemblée Générale de la FEI de Décembre de revoir ces mesures particulières ? Heureusement ce fut refusé. Est-ce que la FEI avait déjà la puce à l’oreille ? Ce qui m’intrigue c’est la rapidité avec laquelle la FEI a ordonné cette enquête, elle qui est toujours prompte à de rien faire.

 

Dans la pratique, l’opération de nettoyage et de consultance devant mener à la ‘réhabilitation’ des UAE va créer une série de postes très lucratifs, certains d’entre-deux pourraient bien être attribués à ceux-là même ayant mis en place cette mascarade. Quand ils toucheront leur chèque, j’espère qu’ils remercieront en silence les limiers qui ont travaillé dans l’ombre à la place de la FEI, ces gens modestes qui ont investigué pendant qu’ils devaient entraîner leur propres chevaux, s’occuper de leurs enfants, ou pendant leur pause de midi.

 

Celui qui arrivera à ‘réhabiliter’ l’endurance dans le désert devra être fait chevalier. La région a développé de tels excès qu’il faudra plus d’une génération pour que cela change. C’est comme éloigner quelqu’un de la drogue, du sexe, ou même du chocolat.

 

On m’a raconté que, alors que les hauts placés ont déjà incendié Lausanne de leurs propos, chez les cavaliers du cru, le franc n’est pas encore tombé.

Le jour suivant la suspension des UAE, leur équipe féminine s’est rendue au Bahreïn, apparemment sans savoir qu’elles ne pourraient pas prendre le départ. La même semaine, il y avait une double fracture à Bouthib, un cheval mort sur la piste et un autre fracturé durant le triathlon.

 

J’ai vu une photo de la semaine dernière, prise durant la Crown Prince of Dubaï Cup. Les quatre premiers franchissant ensemble la ligne d’arrivée, tous les quatre apparaissant dans les courses fantômes  - Sheikh Rashid Dalmook Al Maktoum (trois fois), Sheikh Hamad Dalmook Al Maktoum (trois fois), Abdulla Ghanim Al Marri (quatre fois) and Saif Ahmed Al Mozroui (trois fois). La photo montre du progrès, ils étaient bien là à cheval, il y a bien eu une course pour changer.

 

 

Horse and Hound clarifie les choses

Voir en suivant ce lien le dernier article de Pippa Cuckson.

 

Ce sont maintenant 13 courses fantômes qui ont été répérées.

Et il ne semble pas que les cavaliers des UAE aient pas bien compris la portée de la décision FEI (la Ladies Team s'est rendue hier au Bahrain pour une CEI). Voir le Gulf News, qui bien évidemment n'a pas écrit un mot sur l'exclusion des UAE de la FEI.

On se doutait bien que après la sortie du Danemark, de la Suisse , de la Norvège, la Belgique allait elle-aussi réagir et mettre la pression sur la FEI. La déclaration belge a été votée par le Bureau avant que la FEI ne publie sa décision, mais est parue juste le lendemain. La voici (suivre ce lien).

 

 

La Fédération belge se positionne aussi par rapport au Groupe VII

 

On se doutait bien que après la sortie du Danemark, de la Suisse , de la Norvège, la Belgique allait elle-aussi réagir et mettre la pression sur la FEI. La déclaration belge a été votée par le Bureau avant que la FEI ne publie sa décision, mais est parue juste le lendemain. La voici (suivre ce lien).

On aimerait aussi voir ce qu'en pensent les 'grosses' fédérations comme l'Allemagne, le Royaume Uni et... la France. Mais outre Quiévrain, le silence est de mise.

 

L'Australie et la Nouvelle Zélande se sont manifestées elle-aussi et celà depuis longtemps.

 

Toute cette agitation, cela nuit à l'image globale des Emirats Arabes, de l'endurance en général et même des sports équestres aux yeux du grand public.

 

Après avoir d'abord avoué son impuissance face aux abus sur les courses CEN (nationales, donc pas organisées sous l'éfide de la FEI) aux Emirats, la FEI a publié une réaction forte en supprimant de son calendrier le reste des épreuves CEI de la saison 2015. On salue, mais on attend de voir par quelles actions réelles cette déclaration sera suivie. Car même si les médias sociaux saluent la sortie de la FEI, il ne faut pas être dupe; il fallait que quelque chose soit fait pour satisfaire le peuple et le peuple semble satisfait; mais en annullant les courses CEI aux Emirats, est-ce que la FEI ne se lave-t-elle pas les mains de ce qui pourrait encore se passer là-bas? C'est la question qu'il faut se poser... L'avenir nous donnera certainement une réponse.

 

Nouveau magazine trimestriel [28/01/2015]

 

Un nouveau magazine en flamand/français vient de voir le jour. Il sera trimestriel et il est d'ores et déjà disponible à la vente. Pour info, contactez info@equitalent.be.

 

Lequarre 11me à Barcelone

La deux fois cent km de Barcelone reste un évènement de fin de saison incontournable pour ceux qui sont assez courageux que pour entreprendre le déplacement en Catalogne. Michel Lequarre n'en est pas à sa première participation et celle-ci se couronne de succès avec Sahid des Fontaines puisque Michel y termine à la onzième place. Comme toujours dans ce genre d'épreuve en deux jours, beaucoup d'éliminés. Et dire que la FEI envisage très sérieusement d'adopter ce format d'épreuve déjà pour 2016, pour les championnats...

 

Victoire de Raoul à Pontchateau

Il y a bien longtemps que l'on n'avait plus enregistré de victoire belge sur une course française importante. Voilà qui est fait, et cela grâce à Raoul ROnsmans et son bon Pharouk de la Fageolle qui remportent au sprint la cei*** de Pontchateau. A l'arrivée également Isabelle Lambert et Vanessa Hoebeke 5me et 6me.
Sur la CEI**, trois autres belges se classent bien: Dominique Evrard troisième, Laure Langes 7me et Jan Seykens 9me. Donc un magnifique six sur six pour nos compatriotes. Bravo!!!

 

Montcuq sous le soleil


Plusieurs belges engagés sur la doyenne en France. Deux couples terminent, ce sont Romane Yernaux et Laura Houassin qui ont mené une course sage à l'arrière du peloton. Malgré une belle prestation de sa jument, Elisabeth Hardy est éliminée au final. Ce seront les trois premiers qui ne verront ainsi pas grâce auprès de la commission vétérinaire. Maritza Pereira verra sa course se terminer au terme du 2me vetgate du deuxième jour. Pour Anne Cuvelier ce sera à la fin du premier jour.
 

"Zulu... repose en paix"

 


Le grand Zulu nous a quittés. Il fut de presque toutes les grandes organisations d'endurance à travers le monde et chacun connaissait sa stature imposante, mais aussi son large sourire et sa bonne humeur. Il fut celui qui travailla fort pour rendre possible le WEC en Malaisie.

Repose en paix Zulu.

 

A Madine


Dany Verhaeghe (Photo La Golette)

C'était les 4 et 5 octobre et la proximité de la Belgique avait encore attiré de nombreux belges. Ils étaient 16 couples à rallier les Côtes de Meuse. Sur la 160, un signaleur a envoyé dans la mauvaise direction un groupe de cavaliers, dont Freddy Meurrens, qui finalement abandonnera. D'autres sur la 120 se sont aussi perdus et il semble bien que ce fut la pagaille avec 4 classés sur 14 départs.

Dany Verhaeghe a néanmoins gagné la 120km, après une belle prestation et en confirmant ses bonnes sorties à Mont Le Soie et Lanaken cette année. Les 5me et 6me place vont respectivement à Muguet Hastir et Vanessa Hoebeke alors que Kristel VandenAbeel est 9me et Veerle Goossens 11me.

Ne terminent pas Raoul Ronsmans, Marten Stillaets, Philippe Van Eesbeek. Dix à l'arrivée sur 23 partants, là aussi un score assez défavorable pour la course. Que s'est-il donc passé ?

 

Et chez les junios, en 120km, Solène Yearnaux prend la 2me place alors que Laura Lenges se classe 3me.

Résultats complets sur le site internet de
Endurance Styria: http://www.endurance-timing.net/event_news.php?id=206

 

Hubert Janssen aka Bertho

C'est avec beaucoup de peine que nous apprenons le décès de Hubert Janssen. Hubert on l'appelait Bertho dans notre petit monde de l'endurance. Il faisait partie des anciens comme on dit, de ceux qui ont encore porté ces vieux casques cyclistes, de ceux qui ont commencé à faire des courses d'endurance avec des bridons de cuir. Repose en paix Bertho. Nos plus sincères condoléances à sa famille et à ses enfants.

 

Monpazier, et puis Florac

La semaine dernière c'était Monpazier, une course qui attire toujours un nombreux public, avec son accueil de premier choix mais aussi une organisation et un parcours parfaits.

Des belges y vont chaque année. D'abord, bien sûr le régional de l'étape, dirk Coolen qui habite à quelques ancablures, mais Dirk n'a pas pu finir les 2x70km. Cette épreuve, différente de ce que l'on connait en Europe, a été remportée par une belge, ELisabeth Hardy montant un shagya de Crouz.

Sur la 160, c'est ROman Lafaure qui s'impose devant un espagnol et Dominique Payen.

En 120, plusieurs belges: Laura Houassin est méritoirement 6me, Celine Just 13me, Kristel Vandenabeel 14me, Steve Peignat 25me et Julien Vancauter 33me.

 

A Florac, on innove en proposant aussi une 120km, une course qui se déroule sur les Causses, mais il faut quand même y monter. Maud Vanassche y prend la 15ème place avec son gris Roc Castel Larzac.

 

Les belges s'entraînent sur l'autoroute - Belgian clinic on the motorway

Le titre est racoleur et que les débutants n'aillent pas faire pareil!!! Mais un cheval de la sélection belge, Sheitan monté par Elisa Arnould, a sauté les bordures de béton du Ring de Bruxelles, en bordure de la Forêt de Soignes après avoir 'déposé' sa cavalière. L'ensemble de l'équipe belge avait pris ses quartiers dans cette magnifique forêt ceinturant le sud de Bruxelles et, ce dimanche matin, le froid aidant, les chevaux étaient tous 'assez démontés', comme nous raconte Elisa. "Le mien s'est mis à faire des cabrioles et a se mettre en rodéo et finalement il m'a débarquée. Pierre a signalé de suite l'incident à la police qui était déjà au courant que deux chevaux se promenaient, enfin plutôt galopaient sur l'autoroute. Heureusement, un automobiliste a eu la présence d'esprit de les suivre, tous feux de signalisation allumés, afin de ralentir le trafic. Heureusement encore, les chevaux étaient dans le même sens que la circulation. On les a retrouvés au Lion de Waterloo, près de la butte" nous raconte Elisa. Peut-être Sheitan a-t-il un ancêtre dans la cavalerie française qu'il voulait honorer dans la morne plaine. Plus de peur que de mal, finalement, les deux chevaux autoroutiers ne sont pas blessés. Après cela, que peut-il encore arriver à l'équipe de Belgique. Un bon présage pour le WEG  à Sartilly?

 

The Belgians like doing things differently. While the whole team was having a hack at the Forest of Soignes (this is a forest belt around the southern part of Brussels going from Waterloo to Tervuren), the Belgian horses were very hot (was it the cold or the nervousness of the riders already ready for the WEG?) and Elisa Arnould's horse started to buck. "He was bucking really badly, all four legs in the air, and finally threw me off. Then together with another one, he jumped the concrete sidewall

 of the motorway (the forest belt is crossed by the Ring of Brussels) and they started galloping on the motorway heading west. Happily in the same direction as the cars. Fortunately a driver followed them all the way with all lights flashing to reduce the traffic speed. We found them back 10 km west, at the Waterloo Lion's Hillock" Elisa is telling us. This gelding had probably an ancestor in Napoleon's cavalry that he wanted to honor, who knows... No one was injured. A good omen for the WEG?

Communiqué AVEF   

L'AVEF transmet ce communiqué à la presse, faisant référence aux abus survenus à Compiègne et aux dérives de l'endurance.

Voir le communiqué en cliquant sur ce lien : lien_AVFE

 

Morgane Boulanger, Championne de Belgique Juniors   

 

02.08.2014 Lanaken CEIYR** - Photo Romane Yernaux
C’est à Lanaken, ce samedi 02 août, que s’est tenu le championnat de Belgique réservé aux cavaliers juniors sur une CEI2* de 120 kms. Les parcours campinois étaient superbes, l’organisation impeccable et le soleil au rendez-vous (un peu trop d’ailleurs puisque le thermomètre flirtait avec les 30° !). Malheureusement, des actes de vandalisme ont perturbé un début de course qui a vu de nombreux tronçons débalisés et des cavaliers perdus au milieu de la forêt. L’incident fut rapidement traité mais a néanmoins perturbé gravement le déroulement d’une compétition qui s’annonçait magnifique. C’est ainsi qu’une seule une Belge termine l’épreuve junior et se voit donc sacrée championne de Belgique 2014. Ceci dit, la cavalière en question mérite pleinement ce titre tant sa jeune carrière est remarquable et tout spécialement sa saison 2014. Morgane Boulanger, puisqu’il s’agit d’elle, aligne rien que cette année : un top 10 à Fontainebleau le 29/03 (avec Neda de Rendpeine EWalRaid sur 120 kms), deux victoires à Mont-le-Soie les 02 et 03 mai (avec Priam des Roches EWalRaid sur 100 kms et avec Fanatyk de Werister sur 120 kms), une victoire à Luxembourg le 29 juin (avec Tantzor sur 160 kms), une huitième place assortie d’une médaille d’argent par équipe au championnat d’Europe junior à Vérone le 12 juillet (avec Fanatyk de Werister sur 120 kms) et désormais ce titre de championne 2014 (avec Priam des Roches EWalRaid sur 120 kms). Rien à redire ! Bravo championne !Morgane réside à Theux, elle est issue d’une famille 100% endurance puisque son frère Romain, sa maman Geneviève et son père Jacques (deux fois champion de Belgique dans les années 1990) sont férus de la discipline. Elle devrait courir encore au moins deux CEI cette année avant d’aller parfaire son anglais au Canada et en Angleterre après bouclé ses humanités en juin dernier à Stavelot.Sur la CEI2* junior de Lanaken, sur les 8 partants, seuls 2 ont rallié la ligne d’arrivée. En premier, la Française Juliette Van Hee (qui retrouvera, bonne nouvelle, sa nationalité belge en 2015) avec Paprika du Barthas (à 16,5 km/h de moyenne) et, en second, notre Belge,  Morgane Boulanger avec Priam des Roches EWalRaid (à 15,5 km/h de moyenne).Priam des Roches (7 ans) comme de nombreux autres bons chevaux d’endurance belges fait partie des Ecuries Wallonnes coordonnées par le Centre Européen du Cheval de Mont-le-Soie. Il appartient à Monsieur Aytas Turkoglu et présente une excellente génétique : Limane du Bosphore x Zatin El Usm.Sur la CEI2* senior (120 kms également), sur 30 partants, seuls 10 sont à l’arrivée et c’est une autre française qui s’impose : Marie-Pierre Peroteau, avec Qanaï du Tipi, à du 17 km/h. Le podium est complété par Anne Cuvelier (avec Francesca) et Davy Verhaeghe (avec Sonschein).Sur la CEI1* (100 kms), 25 partants et 13 classés, la victoire revient à Patricia Gueret/Topaze des Flots (17 km/h) suivis de Brunehhilde Parent/Elisou d’Anthaeus et de Joel Nazzari/Ouarda du Barthas.Enfin, nous nous en voudrions de ne point signaler la belle course d’Isabelle Lambert avec Proud Iszcka EWalRaid le samedi précédent (26/07) à Argentan (Normandie) sur une CEI2* de 130 kms : le couple y termine 7ème !

 

Celine Lavis, 4me à Argentan   

Ce dernier week-end de Juillet, c'était à Argentan que se donnaient rendez-vous les cavaliers d'endurance. Belle réussite de Céline Lavis avec Rayhane de Beaulieu qui prend la 4me place d'une épreuve qui alignait près d'une cinquantaine de partants. Bravo Mademoiselle...
Mais aussi Isabelle Lambert qui termine à la 13ème place avec Proud Iszca.

 

ENDURANCE : Les jeunes belges et l'argent en Italie

 

16.07.14...Les Belges s'emparent de l'argent par équipe au Championnat d'Europe Juniors qui se disputait samedi dernier à Verona(ITA)Photos Martial Richel.

Une course âprement disputée avec quatre équipes qui ont adopté des tactiques différentes. Les français ont joué devant et ont perdu trois de leurs chevaux, dont le dernier au contrôle final, laissant à ce moment la médaille d'or à l'équipe suivante, l'Espagne.

Deux espagnols ont caracolé en tête durant toute la course. Les italiens ont joué la sécurité pour tenter d'accélérer à la fin.

Les belges avaient eu consigne d'assurer la médaille de bronze, sachant que la France était inaccessible et croyant que l'Espagne était aussi hors d'atteinte; mais de néanmoins s'assurer que l'Italie ne puisse pas revenir.

Ce n'est qu'à la fin que l'on s'aperçut que seulement trois minutes séparaient la Belgique de l'Espagne, laquelle prenait donc la médaille d'or. Il faut dire que le cheval espagnol gagnant, des écuries de Juma Punti, était une sorte d'extraterrestre, avec des récupérations phénoménales – à chaque fois moins de une minute pour entrer au vetgate.

L'équipe belge était composée de Isabeau Anciaux, Morgane Boulanger, Raphael Van Cauter, Romane Yernaux, Solène Yernaux.

 

Résultats ici :

 

individuel   par_équipe.    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ENDURANCE : La Jeunesse en fête au Luxembourg

C'est ce week-end des 28 et 29 juin que se déroulait le traditionnel
concours d'endurance de Schweich, un sympathique petit village
grand-ducal situé sur la frontière belgo-luxembourgeoise à quelques
encablures d'Arlon. Au programme: CEI2* et 3* le samedi, CEI1* et toutes
les CEN le dimanche. Plus de 100 cavaliers (belges pour l'essentiel)
avait rallié l'endroit malgré une météo peu emballante (pour rester
courtois) qui n'a toutefois pas eu raison du bon déroulement des
opérations: superbes parcours (merci Vally), bonne organisation (merci
Danièle) et ambiance de fin d'examens (merci à toutes et tous) qui ont
vu les jeunes cavaliers s'illustrer superbement.
Le samedi, c'est Tantzor, monté par Morgane Boulanger (17 ans, Theux),
qui pour leur première 160 kms terminent en vainqueur à du 15 km/h, ce
qui est une prouesse compte tenu des conditions et de l'exigence des
tracés (même par beau temps). Sur la 120 kms, qui alignait 25 couples au
départ, le podium verra monter successivement Olivia Antoine (17 ans,
Vresse/Semois) avec Elite du Bois de la Hutte, Elisa Arnould (24 ans,
Vielsalm) avec Shana de Rendpeine puis Raoul Ronsmans (vétéran,
Bierbeek) avec JJ Elektra. Les 2 premières citées tournant à 16 km/h, le
troisième à du 15,60 km/h.
Le dimanche, c'est Nicolas Willem et Toumaï qui seront nos seuls
compatriotes sur le podium (2èmes)en tournant à du 17 km/h tandis que
l'ensemble des Belges se comporteront excellemment sur cette course 
(comme sur toutes les autres d'ailleurs) avec de beaux classements de
Jean-Marie Beckers, Fanny Guérisse, Raphael et Julien Van Cauter, ...
Mention spéciale à Olivia Antoine qui, en terminant 8ème avec Limra de
la Hutte, boucle ainsi 2 CEI en 2 jours !
 

 

 

ENDURANCE : Annulation concours

Chers cavalières et cavaliers d’endurance,
La commission d’endurance de la LEWB tient à vous communiquer quelques modifications concernant les concours d’endurance à venir.
Nous devons malheureusement déplorer l’annulation de trois concours : Yves-Gomzée le 6 juillet, Recht le 17 août et Angre le 12 octobre. Diverses raisons empêchent l’organisation de ces concours : des autorisations communales refusées, l’organisation d’un événement anniversaire pendant la même période ou un conflit de dates avec un autre concours dans les mêmes installations.
Les membres de la commission vous prient de bien vouloir excuser ces organisateurs pour le désagrément occasionné dans le planning de vos entraînements.
Nous espérons que ces concours seront à nouveau au calendrier en 2015. D’ici la fin de la saison 2014, il reste 4 concours organisés sous l’égide de la LEWB : Schweich le 29 juin, Bullange le 20 juillet, Rendeux le 10 août et Virton le 14 septembre. Il reste aussi 4 concours sur le calendrier VLP : Lille le 13 juillet, Lanaken le 3 août, Tessenderlo le 24 août et Lichtaart le 28 septembre.
Cet e-mail a été envoyé à tous les cavaliers ayant une licence E02, E04 et E06 en ordre cette année. N’hésitez pas à faire tourner l’information qui se trouve également sur Equibel et le site de la LEWB.
Sportivement,
La Commission d'Endurance LEWB
Contact: Florence Hennuy - 083/23.40.72 - florence.hennuy@lewb.be

--------------------------------------------------------------------------------
Beste enduranceruiters en –amazones

De LEWB-endurancecommissie wil u informeren over enkele wijzigingen voor naderende endurancewedstrijden.

We moeten jammer genoeg de annulatie van drie wedstrijden aankondigen: Yves-Gomezée op 6 juli, Recht op 17 augustus en Angre op 12 oktober. Diverse redenen liggen aan de basis van deze annulaties: geweigerde toelatingen van de gemeente, de organisatie van een jaarlijks terugkerend evenement op dezelfde datum of een datumconflict met een andere wedstrijd op dezelfde locatie.
De commissieleden willen hun excuses aanbieden in naam van deze organisatoren voor het mogelijke ongemak in de planning van uw trainingen.
We hopen dat deze wedstrijden terug op de kalender zullen staan in 2015. Dit jaar staan nog 4 LEWB-wedstrijden op het programma: Schweich op 29 juni, Bullange op 20 juli, Rendeux op 10 augustus en Virton op 14 september. Er staan ook nog vier wedstrijden op de VLP-kalender: Lille op 13 juli, Lanaken op 3 augustus, Tessenderlo op 24 augustus en Lichtaart op 28 september.
Deze email is verstuurd naar alle ruiters met een geldige E2, E4 en E6-licentie 2014. Aarzel niet om de communicatie die op Equibel en op de website van LEWB staat, verder te delen.
Sportieve groeten,
De LEWB-endurancecommissie
Contact: Florence Hennuy - 083/23.40.72 - florence.hennuy@lewb.be
 

ENDURANCE : INGRID CELEN ET FLORIDA J RAYONNENT À FONTAINEBLEAU !

Fontainebleau a rassemblé ces vendredi 28 et samedi 29 mars près de 400 partants pour 4 compétitions internationales. Le vendredi, une CEI3*160 kms et une CEI1*100 kms étaient au programme tandis que le samedi c’était la distance de 120 kms, pour une CEI2*senior et une CEI2*junior, qui tenait la corde.

La 160 du vendredi et la 120 jeunes du samedi retenaient particulièrement l’attention en vue d’une éventuelle sélection pour les échéances de l’équipe nationale cet été : championnat d’Europe junior le 12 juillet à Vérone et JEM le 28 août. Trois couples belges étaient en lice pour une qualification JEM : Elisa ARNOULD / Shana de Rendpeine, Raoul RONSMANS / Cheepas d’Avril, Ingrid CELEN / Florida J. Nonante partants à 05h30 du matin parmi lesquels les meilleurs Européens dont les Français bien entendu et au km 120, le trio belgien se situe toujours dans les 12 premiers. Malheureusement, Ingrid CELEN sera la seule des trois à franchir la ligne d’arrivée, en 11ème place au terme d’une remarquable course à plus de 19 km/h de moyenne et en ayant ralenti sur la dernière boucle de 20 kms afin de ne pas prendre de risque exagéré. Remarquée depuis plusieurs années, Florida J accède enfin à son véritable niveau : le plus haut ! Le couple prend ainsi une solide option pour une participation aux JEM de Normandie.

Le lendemain, sur la 2* des jeunes : Laura LENGES / Nasrik de Rendpeine, Louna SCHUITEN / NDs Pirobelle et Morgane BOULANGER / Neda de Rendpeine se classeront respectivement 14, 15 et 16èmes à plus de 18 km/h après une course sans encombre alors que la jeune Laura (13 ans) et la jument Neda (8 ans) en étaient à leur première CEI2*. Pirobelle, au contraire signait là son 12ème succès en CEI (sur 14 départs). Sur la même compétition, Dune WHITE / Rakim’Ha des Joncs et Olivia ANTOINE / Wigor ZA furent malheureusement éliminées à l’arrivée : sanction particulièrement cruelle pour Olivia ANTOINE qui avait fait course en tête (8ème à l’arrivée) en approchant les 20 km/h de moyenne.
Pierre Arnould

Et voici ce que nous en dit l'actrice principale... Ingrid Celen...

Mais maintenant à la partie la plus amusante, la compet... Bel environnement forestier à 90%.  De nombreux chemins sablonneux parfois de sable mou. Quelques côtes dont certaine techniques. Des rochers disséminés cç et là. Il y avait des fleurs blanches (anémones?) et jaunes (jonquilles) à beaucoup d'endroits (héhé, Ingrid, tu as même eu le temps de voir les fleurs...). A tous les passages de routes, des signaleurs ce qui évite de devoir ralentir. Et aussi des photographes, plein, j'en ai jamais vu autant. A se prendre pour une VIP...

Pas de soucis au départ pour Flo - le départ de nuit parmi 87 autres partants a sûrement dû l'assagir. Le départ dans la nuit a quelque chose de mmagique, chacun est calme, on ressent une certaine sérénité. Mais jusqu'à ce qu'arrive le tumulte de la course. Dépassée par un cheval sans cavalier qui m'a fait crier aux cavaliers devant moi, appel qui s'est répercuté comme un écho. Apparemment le cavalier qui a chuté était encore à l'hopital le lendemain. Flo a toujours bien récupéré et a passé très vite les vetgates, ce qui m'a permis de rester pas loin du peloton de tête.

Cette fois j'arborais le casque belge, ayant abandonné mon casque à boules qui a toujours fait rire certains. Au 2me gate, on est 26ème. Mais au 3me gate, nous voilà 2me à plus de 20 km/h. C'est alors que j'ai décidé de ralentir afin de ne pas prendre trop de risques, car l'objectif était de faire 19km/h pour être bien au delà de la limite imposée par le sélectionneur.  Nous voilà donc super bien placés pour la sélection pour la Normandie. On verra, on reste les pieds sur terre.

 

 

President's Cup Abu Dhabi
(Photo Ruud Overes)

Trois cavaliers belges invités à la course, grâce à leur belle prestation lors du Championnat du Monde des jeunes à Tarbes. Voyage sans emcombre une semaine avant l'épreuve, maintenant les organisateurs et les cavaliers sont rodés à ce genre de stress. L'endurance a bien évolué depuis '98 quand les premières équipes s'étaient envolées pour Dubai. Bref, voici ce que nous dit Louna Schuiten qui fut la seule à rallier l'arrivée.

"Nous avons eu la chance Olivia Raphaël et moi grâce aux championnats du monde de se faire inviter à cette course mythique qu'est la président cup, Andre et karin Arens qui venaient d'acquérir la jument m'ont gentiment proposer de la monter. C'était ma première course aussi loin, ma première 160. Nos chevaux ont plutôt bien voyagé, c'était un gros stress vu le temps du voyage et les conditions. Arrivés sur place, à notre grande surprise, la chaleur ne nous a pas paru insurmontable. Ce n'était que le début car durant la course, la température a monté.  Une course magique, les boucles se sont enchaînées à une vitesse folle, ma jument à été irréprochable à chaque boucle, elle m'a tirée pendant 160 km, ça m'a paru tellement facile. En réalité c'était facile pour elle!! J'avais un mot d'ordre de Pierre Arnould :partir à du 18 et assurer, ce que j'ai fait et ça a payé, on a laissé les arabes partir à fond la caisse et dès que la poussières est retombée, on a pris le petit galop. On aura même pu voir l'arrivée puisqu'en partant sur la 5me, le 1er arrivait sur niac armor, impressionnant!! Grand merci à Karin Boulanger pour l'entraînement de la jument, étant en examen il m'était impossible de monter régulièrement, et à Karin et André Arens pour la confiance qu'il m'accorde depuis plus d'un ans.

 

Fontainebleau

Evènement incontournable du début de saison, Fontainebleau a ravi depuis les premières éditions tous les participants. Un parcours varié et doux au pieds des chevaux, une organisation parfaite et la volonté de toujours mieux faire. Cette année, l'épreuve fait partie des épreuves de sélection de l'Equipe de France. Fontainebleau annonce aussi une première avec le Circuit  Européen. On attend plus de nouvelles dans les prochains jours.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Nos Papis en goguette au Seque

Freddy Meurrens et Raoul Ronsmans avaient fait le long déplacement vers Pontonx, en direction des nouvelles installations de la famille Laborde. Sur la carte, finalement un gros 1.000km d'autoroute. Pas de quoi fouetter nos deux compères. Voir les résultats sur le site de la course (http://ecurieduhoun.e-monsite.com/).

 


 


RC Champion Endurance Clothes


Arrêtez la clope et vapotez!


Bahram des Iviers


Intercuir Best Chaps


Equibride Sellerie


Book Leonard Liesens


MediaShow


A Photographic Perspective


Focus on Endurance


The Colors of Endurance II


The Colors of Endurance I



Archives (ancien site - old website)
Annonces/Classified

Grogallo
Pierre's Voice

Liens/Links
Belgian Equestrian Federation

Palmarès Belge/Belgian Records
Vintage
next next next

Copyright - www.endurance-belgium.com - All Rights Reserved - 2011/2015