back home updated : 16/07/14 14:58

Le parcours en question - Questioning the trail

Mais aussi l'approche des organisateurs et du jury... But also the approach of officials

 

FEI-Video

 

Le parcours était difficile et dangereux et tous les cavaliers, même ceux qui ont bien terminé, étaient unanimes à ce sujet – car évidemment la réaction logique et humaine lorsque l’on est éliminé est de chercher des raisons et/ou même des excuses.

The course was tough and dangerous in some places. All riders, even the ones achieving a good placing, were unanimous - of course, the riders eliminated are often tending to complaining about this and that.

 

Des endroits difficiles à gérer lors de la première boucle, - avec des chevaux frais et excités et parfois aussi des cavaliers peu expérimentés n’ayant pas leur place dans ce genre de compétition – des marécages lors de la deuxième boucle, des passages de boue avec des chevaux s’enfonçant jusqu’au genou, des arrachages de fers en pagaille.

Portions very technical during the first stage (this with of courses fresh and sometimes excited horses, sometimes ridden by inexperienced riders), swamps during the second stage (this definition was used by JF Francès, the French rider completed 8th), very wet and knee-deep muddy places and of course lots of lost shoes.

Les conditions climatiques des jours précédents n’ont évidemment pas favorisé les organisateurs et le responsable du parcours, Jean-Louis Leclerc a dû s’arracher les cheveux – il ne lui en reste déjà pas beaucoup et il ne m’en voudra pas de ce trait d’humour facile – en regardant le ciel. La pluie qui a tombé en masse durant la nuit précédant le départ fut le dernier coup d’assommoir pour cette course qui démarrait sous les pires auspices.

The weather conditions from the previous days annihilated all efforts to present a nice course. Jean Louis Leclerc (former French chef d’equipe) was running into despair and pulling his last hairs (sorry, Jean-Louis, I know, it’s easy and naughty) while looking at the sky. On top of that, it was pouring with rain the night before the start. So the competition did not augur well…

 

Mais… mais… Les demandes furent nombreuses et répétées durant les réunions des chefs d’équipes pour, d’emblée, ramener la vitesse minimales à une valeur plus raisonnable. Au départ il avait été dit que chaque vetgate aurait une heure de fermeture calculée sur la base de 15 km/h. A la dernière réunion, le comité organisateur a accepté de ne mettre en œuvre l’heure de fermeture qu’au terme de la troisième étape. C’était déjà mieux car un cavalier avisé pouvait mieux gérer sa vitesse sur les 100 premiers kms pour tenter de rester dans les temps – la première étape était la plus difficile !!!

But… but… there were many and repeated requests during the chef d’equipe meetings to reduce the minimal speed back to a more decent value. In the beginning (in the schedule) it was said that EACH VETGATE had a closing time (calculate on 15 km/h). During the last meeting, they accepted (after a lot of pressure) to enforce ONLY after the 3rd vetgate this minimal speed. Already better as smart riders could better cope with that on a 100km distance than at each loop - the first stage was the most difficult!!!

 

Mais le comité organisateur n’a pas voulu écouter les requêtes des chefs des équipes « moyennes ». « Si les conditions devenaient vraiment trop difficiles, la vitesse minimale serait revue à la baisse, comme le prévoit le règlement ». Voilà ce qui fut rétorqué par le président du jury. Et ce n’est pas le Délégué Technique qui est intervenu pour plus de modération. OK… tant pis alors, allons-y pour casser du cheval !

Unfortunately, the organizing commitee didn’t want to listen to the requests from the “small nations”’s chefs d’equipe. “If the conditions were to become really tough, the minimal speed would be reviewed, as it is stated in the regulations”… This was the short and final answer from the president of the ground jury. No comments from the technical delegate. So, that’s too bad, let’s then go and run our horse into the ground…

Au vu du déroulement de la course et au vu des tactiques adoptées par les diverses nations, il est apparu très vite que chacun – on parle ici évidemment des équipes qui ne prétendaient pas à une médaille ou à un bon accessit - appréhendait cette limite de 15 km/h et a pris des risques inconsidérés lors de la première étape. Si, par exemple, il avait été annoncé DES LE DEPART que la vitesse était ramenée à 13 km/h, ces cavaliers auraient géré leur course tout à fait autrement. Ils auraient ralenti dans les bourbiers, auraient repris leurs chevaux dans les tournants, ou seraient partis plus tranquillement, etc. Ils ne seraient peut-être pas tous arrivés au bout des 160 km, mais on n’aurait pas connu cette hécatombe et cet afflux chez les vétos traitants aux 2me et 3me vetgate.

Seing the outcome of the race and considering the tactic adopted by the various countries, it was very clear that the ‘small’ nations were frightened by this minimal speed at 15 km/h. Many went too fast, took too many risks during the initial stage. The horses were fresh, of course, and at this stage the effects on the metabolic do not show… that come later, for some already after the second loop, and for many many others after the third loop. But if, let’s say, it was announced FROM THE BEGINNING, that the speed was 13 km/h, these riders would have managed differently. They would have slowed down in the mud, recollected their horses when approaching the turns, reduced the pace. Maybe they wouldn’t have completed the 160 km, but this slaughter during 2nd and 3rd vetgate wouldn’t have taken place.

 

Hélas, la vitesse minimale n’a été ramenée à 14 km/h qu’au terme de la deuxième étape. C’était déjà trop tard car le mal avait été fait, les réserves des chevaux avaient déjà été bien entamées et ce qui était perdu ne pouvait plus être récupéré.

Alas ! It’s only after the second loop that the minimal speed has been reviewed, back to 14 km/h. It was too late, the damage was already done. Was had been taken from the horses’s reserves couldn’t be refueled.

Car on n’adopte pas la même tactique si l'on veut mener sa course a 13 km/h plutôt qu’à 15 km/h. Ceux qui se sont lancés dès le début dans la bagarre et ont bouclé leur premier étape a plus de 16 n'auraient rien changé mais il en aurait été autrement de beaucoup d'autres nations, les nations qui se présentaient pour tenter de réaliser un classement honorable.  Il n'était pas possible pour un chef d’équipe ou un cavalier lambda de deviner à quelle vitesse aborder le parcours, même pour ceux qui étaient là l’année dernière. Les conditions étaient complètement différentes : une 160 à la place d’une 130, des terrains lourds et parfois dangereux, une équipe vétérinaire intransigeante.

Of course, we do not have the same tactic as we plan to race at 13 km/h in place of 15 km/h. This was not understood by either the president of jury or the technical delegate (when was the last time they rode in endurance…). The riders who rushed at the start and cruised in the lead wouldn’t have changed anything, that’s for sure. But others, the riders who came to get an honorable completion! Impossible for a chef d’equipe or any rider to guess at what speed to ride, the stats from last year were not applicable.

 

Mais les organisateurs, eux, avaient vu le parcours et ses pièges et ils auraient dû anticiper. Et que dire du technical delegate! Parce que pluie et Normandie sont quand même de bons amis. En Belgique, on essaye d'intégrer ce paramètre, c'est notamment pour cette raison que Mont Le Soie utilise des chemins recouverts plutôt que des pistes en terre qui pourtant sont nombreuses et accessibles dans la région.

The worst in that : the organizers, the chef de piste, the technical delegate have seen the course the day before. They normally knew about the hazards, the possible effects of the humid weather, etc. Because we know that Normandy and rain are good friends. We know about the rain in Belgium too and therefore we take this parameter into account when drawing a circuit.

 

Car ce n'est qu'en découvrant le parcours le matin que les cavaliers ont pu constater que ce serait difficile. Certains n’en ont pas tenu compte et ont quand même été vite et beaucoup l‘ont payé, déjà au terme de la deuxième boucle (après seulement 73 km), puis surtout à la troisième (on était au km 105). Et c’est au niveau métabolique que les chevaux ont trinqué (c’est du jamais vu, autant de chevaux éliminés pour des raisons métaboliques si tôt dans la compétition).

The reality became obvious to the riders only in the morning, when they discovered the trail. Many were already worried when practicing the days before on the white loop, the training track of 10km. Already after the second loop, there were many eliminations. And the biggest contingent felt after the third one. Most of the eliminations were due to metabolic reasons and this has never been seen before!

 

L’Equipe de France, avec des chevaux affutés et aux ordres et des cavaliers sachant gérer à la fois les difficultés du terrain et leur monture, a su attendre, en conservant une vitesse suffisante que pour rester à l’affut. Ils sont restés patients et n’ont pas paniqué en voyant durant les premières étapes le nombre d’équipes qui caracolaient devant. Un modèle de gestion.

The French team was smart enough and patient. They didn’t run into panic while many competitors were ahead of them. They did well in the rough terrain, they are good riders, they ride good horses, they were cautious in the difficult portions. Perfection.

 

L’Espagne a parfaitement profité de ses deux lièvres, Jaume Punti et Jordi Arboix lesquels sont arrivés respectivement 5me et 6me. Et que dire de la Suisse dont les deux cavaliers derrière Barbara Lissarague sont toujours restés ensemble à une moyenne de 15 km/h. Ils ont eu de la chance que toutes les autres équipes cassent devant eux, et que Barbara fasse une course magnifique, mais ne faut-ils pas aussi une part de chance pour gagner.

Spain made full profit of its two jackrabbits , Punti and Arboix completing 5th and 6th after a perfect race. The third nation was Switzerland taking advantage of the outstanding result (4th place) of Barbara Lissarague who has the double nationality French/Swiss. The two other Swiss riders rode all the time at 15 km/h to clinch the bronze. Of course, they were lucky that every other nation broke, but don’t you need luck in order to win?

 

Les Etats Unis venaient pour gagner, du moins c’est ce qu’ils ont claironné avant la compétition, mais ils sont rentrés la queue entre les jambes. Ils sont allés trop vite c’est sûr.
United States was claiming for victory, well this is was could be read in the press before the competition. They went back, tail between the legs. They went too fast.

Et la Belgique qui faisait figure de prétendante à une place d’honneur par équipe a perdu un premier couple (K.Boulanger) au deuxième vetgate, puis deux autres (E.Arnould et A.Wery) à la troisième étape. C’en était fini des espoirs belges.
Belgium was presented as a good pretender for a team medal. But they lost a first rider at the second vetgate, then two and their illusions at the same time at the third vetgate.

Aucune autre nation à l’exception des trois sur le podium n’a réussi à placer trois chevaux, c’est tout dire.
There were no other nation except the three on the podium able to classify one team, which speaks for itself.

Que va-t-on retenir de ce WEG ? Les belles images présentées par Dubai TV, la victoire de SH Hamdam et la deuxième place de Marijke Visser sur un cheval prêté par les Emirats (est-ce un signe des temps ?), la mort du cheval costaricain.
So what will remain from this WEG ? The nice footage broadcasted by Dubai TV, the victory of SH Hamdam and the second place of Marijke Visser on a borrowed UAE horse (is that a sign of the times), the death of the Costa Rica’s horse.

 

 

 

 

 

 


 


RC Champion Endurance Clothes


Rekor, by EPC Winning Complements


Bahram des Iviers


Intercuir Best Chaps


Equibride Sellerie


Book Leonard Liesens


MediaShow


A Photographic Perspective


Focus on Endurance


The Colors of Endurance II


The Colors of Endurance I



Archives (ancien site - old website)
Annonces/Classified

Grogallo
Pierre's Voice

Liens/Links
Belgian Equestrian Federation

Palmarès Belge/Belgian Records
Vintage
next next next

Copyright - www.endurance-belgium.com - All Rights Reserved - 2011/2015