back home updated : 26/03/15 09:44


Fontainebleau 2011

Succès total pour cette nouvelle organisation... a new event in France and already a big success...

 

Résultats : cei**   cei*

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Grand Parquet de Fontainebleau, c'est un site exceptionnel planté en bordure de la forêt domaniale du même nom, à quelques dizaines de kilomètres au sud de Paris, d'un accès aisé pour les cavaliers du sud comme ceux du nord (les belges ne doivent pas passer par Paris, ce qui leur facilite grandement le déplacement). Un grand stade, des carrière en pagaille (y en avait-il dix ou plus, on n'a pas compté), un accès direct à la forêt, un restaurant et une buvette, des boxes en dur... bref tout était là pour une bonne organisation.

Les organisateurs ont concocté un beau parcours avec des boucles différentes, trois premières boucles faciles et roulantes avec peu de difficultés mais variées de par les massifs forestiers traversés: des feuillus, beaucoup de pins, de splendides paysages géologiques avec d'énormes blocs de rochers érodés couverts de mousses, un passage par des chemins de campagne. Une dernière boucle plus techniques avec quelques petits coups de culs et toboggans.

 

Un plateau de chevaux et cavaliers du plus haut niveau, avec des ambitions et objectifs différents. Des ambitions clairement affichées dès le départ chez les cavaliers professionnels comme Laurent Mosti, Virginie Atger, Sabrina Arnold ou Jean-Philippe Frances. Un objectif affiché aussi tout au long des deux premières étapes pour Pierre Arnould avec le cheval français Sharirah du Vent. Mais ces deux-là devront malheureusement sortir de la course à la deuxième boucle après deux tentatives de passages au stéthoscope du vétérinaire. "Je ne sais toujours pas ce qui s'es passé; la jument était à 44 lorsque je l'ai prise et sur le vetgate elle s'est mise à osciller entre 42 et 78 devant le véto. Pareil au deuxième passage. Nous étions out, logiquement. Je l'ai trottée à l'acart à la recherche d'une boiterie qui aurait pu la faire souffrir. Rien. Dix minutes après la jument tapait à 42 régulièrement. Le véto traitant n'a pas voulu faire quoi que ce soit, inutile. Je cherche toujours la cause" nous dit Pierre Arnould.

Beaucoup de chevaux jeunes parmi les premiers et plusieurs même en étaient à leur première tentative sur la distance. L'endurance internationale a changé, il faut performer dès la première sortie et valoriser d'emblée le cheval, pas question de s'habituer à la distance en 'faisant le tour'. C'était le cas des chevaux de Arnold, Arnould,

Jusqu'au départ de la dernière étape, le déroulement était incertain et tout rebondissement envisageable. Il s'en est d'ailleurs fallu de peu que Enora Boulanger ne crée la surprise au sprint final. Elle était partie avec un handicap de plus de 6 minutes qu'elle a réussi à combler en fonçant à 24,5 km/h, fondant sur Mosti, Arnold et Francès qui pensaient bien pouvoir s'expliquer entre eux. Au sprint, Mosti a d'emblée pris l'avantage en coupant au tournant et a conservé le nez de son cheval devant l'alezan Orlando.

Chez les belges, Raoul Ronsmans venait faire une course de rentrée. "Je tourne à plus de 18 km/h et je ne suis que 22me; sur une prochaine course je demanderai plus de vitesse à mon cheval; l'année prochaine je tenterai la distance de 160km" nous raconte Raoul. Michel Lequarre lui s'octroie la 39me place avec LI Korum, un des derniers produits de Pedant sur le circuit. Content, Michel l'est certainement puisqu'il a couvert la distance. Quant à Léonard Liesens, on a bien vu qu'il n'était pas trop à la fête au départ avec sa jument Indian Persik Girl au piaffe/passage lors de l'échauffement. "Il ne m'a fallu qu'une boucle pour la calmer, mais j'ai dû encore m'arrêter pour laisser passer tout le monde, ajuster ma martingale au plus court et repartir 5 min derrière tout le monde. Sur la deuxième boucle, rebelote quand le cavalier suisse me suivait de trop près et me rentrant même deux fois dans le cul dans des trous de boue, arrachant une guêtre arrière et forçant ma jument à faire un écart qui lui a probablement fait arracher un fer."

 

Aurélie Wery a eu moins de chance avec son élimination au contrôle final. Alors que Raphael Van Cauter n'était pas autorisé à prendre le départ, jument (Amira S) boiteuse. Sur la CEI*, Charlene Willeme et Pepita prennent la 18me place, mais le belge Bruno Van Gestel(Sakai Se) sera éliminé pour non récupération au 2me contrôle.


 
The Grand Parquet, an exceptional venue located at the border of the big nationall forest of Fontainebleau. Not too far from Paris, just 50 km or so to the South. So it's easy for the riders coming from the south but also from the north (especially the Belgians) who can avoid crossing Paris and its horrible traffic jam.

A stadium, several (maybe a dozen) sand arenas (I didn't make count them), a direct access to the forest, a restaurant and a bar, permanent stables... So everything was there in place for a good event.

The organizers have designed a nice course with four different loops with enough variety. Several kind of forests were crossed: pines and leave trees. One especially scenic with huge eroded rocks covered with moss, looking a bit like some places of the Lord of the Rings. The last loop was a bit technical with several (small) hills, but no big deal as the leaders covered it at more than 20 km/h.

At the start of the CEI** there were several very talented (or promising) horses ridden by professional riders (the one living from their sport) like Laurent Mosti, Virginie Atger, Sabrina Arnold ou Jean-Philippe Frances. Some were clearly showing their ambitions while others have preferred to stay a bit behind the first group looking for the right time to come out of the pack, like Jack Begaud. Many horses in the lead were young horses aged 8 and 9 years, but this is the actual trend in modern endurance. No time to loose in promoting the quality of a horse, it has to be among the best even at its first attempt on the distance.

Among the French top riders, the belgian Chef d'Equipe riding Sharirah du Vent, a Darike's daughter, and looking for a good placing. Unfortunately, Arnould will not pass the second vetgate, his horse's heart not going down to 64 BPM after two trials. "I'm still trying to figure out what was going on... she was at 44 when I took the heart rate and entered the vetgate but her pulse started to become erratic in front of the vet's stetho; I had to leave the vetgate, I took her again, same scenario when I re-enterred the vetgate. I was pulled." says Arnould.

Until the start of the last stage, the course of the events was uncertain and several horses were well placed for getting the victory. But nobody would have thought that Enora Boulanger would have been able to close a 6min gap with the three leaders Mosti, Arnold, Frances. But she did it, even entering as first on the final stretch. But Mosti was smarter and cut the turn to present his horse in the lead for the final sprint. The first eight horses completed the race at more than 20 km/h. The 18th horse was still at 19.2 km/h.

Among the Belgians, Ronsmans is happy but astonished that he clinched jsut the 22nd place while cruising at more than 18 km/h. Lequarre is also happy to complete, while Liesens had a hard time with his 8-year-old mare Indian Persik Girl who was in piaffe/passage at the initial warm-up. "This time, I just needed one loop to get her quieter. Well I still had to let everybody pass and wait 5 minutes before taking the trot trying to get her under control. On the second loop, the trouble came from the Swiss rider who came several times too close, even hitting us two times in a mud hole and pulling of one interference boot and forcing my mare to do bad things, which probably caused her to pull a shoe" said Liesens. But they completed which is the most important.

Aurélie Wery was less lucky as her horse was eliminated at the final inspection. Van Cauter wasn't even admitted to the start, his mare was declared lame at the initial trotting.

On the CEI* on the distance of 90km, they went quite slower as the winner Julie Jacquet was only at 19.2 km/h.

 



 


RC Champion Endurance Clothes


Arrêtez la clope et vapotez!


Bahram des Iviers


Intercuir Best Chaps


Equibride Sellerie


Book Leonard Liesens


MediaShow


A Photographic Perspective


Focus on Endurance


The Colors of Endurance II


The Colors of Endurance I



Archives (ancien site - old website)
Annonces/Classified

Grogallo
Pierre's Voice

Liens/Links
Belgian Equestrian Federation

Palmarès Belge/Belgian Records
Vintage
next next next

Copyright - www.endurance-belgium.com - All Rights Reserved - 2011/2015